CORROENNE René, Jules

Par Delphine Leneveu

Né le 21 mars 1905 à Malakoff (Seine, Hautes-de-Seine), massacré le 6 juillet 1944 à Saint-Gilles (Manche).

Jules Corroenne, qui résidait à Paris (VIIIe arr.), fut abattu par les troupes allemandes (suite à une condamnation à mort par une cour martiale allemande ? car probablement réfractaire au STO ? ; selon les sources).

Il obtint la mention "Mort pour la France".

Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Gilles et sur le monument commémoratif de Saint-Lô (Manche).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229302, notice CORROENNE René, Jules par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 17 juin 2020, dernière modification le 28 avril 2022.

Par Delphine Leneveu

SOURCES : AVCC, Caen, 21P 438568. — Boivin Michel et Garnier Bernard, Les victimes civiles de la Manche dans la bataille de Normandie, du 1er avril au septembre 1944, CRHQ, 1994. — Genweb (Consulté le 03-06-2020). — Mémoire des Hommes indique mort le 7 juillet 1944.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément