Dompierre-sur-Ain (aujourd’hui Dompierre-sur-Veyle, Ain) 11 juin 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Une colonne allemande fut accrochée par le maquis près de Dompierre et un résistant fut tué dans le combat. L’ennemi s’en prit ensuite à la population fusillant cinq habitants de la commune et massacrant deux personnes de passage.

Après le débarquement des alliés en Normandie le 6 juin, le colonel Romans-Petit, chef des maquis des maquis de l’Ain donna l’ordre d’application du plan vert (sabotages, embuscades contre l’occupant etc.) Un premier accrochage eut lieu à Dompierre le 7 juin à vingt heures au hameau du logis au cours duquel un résistant, René Chevrier fut tué. Le 11 juin 1944, vers 19 heures, une deuxième embuscade eut lieu contre une colonne de l’armée allemande se dirigeant sur Bourg-en-Bresse au hameau du Logis. Mais face à la supériorité numérique, les résistants se replièrent dans les bois alentours.
Les soldats allemands se retournèrent alors contre la population pour exercer des représailles. Un homme fut tué sur le pas de sa porte d’une rafale de mitraillette pendant que sa femme s’enfuyait avec leurs cinq enfants.
Quatre autres habitants de la commune furent faits prisonniers et conduits dans un fossé. Ils furent mitraillés à plusieurs minutes d’intervalles au lieu-dit Le Logis, à l’endroit où la colonne avait été attaquée. Un homme de passage Claude Geoffray, de Péronnas, fut abattu au domicilie de monsieur Barnachot qui fut lui-même roué de coups, au hameau de la Sautelière. Il décéda le lendemain vers huit heures. Enfin une dernère personne qui avait été capturée à Chalamont et trainée avec elle par la colonne, Claudius Lonvis fut abattue après avoir été horriblement torturée. Son corps mutilé fut retrouvé dans les bois de Dompierre le 23 juillet 1944. Beaucoup d’habitants de la commune, furent sauvagement battus et des femmes violées, des bâtiments pillés et incendiés par les supplétifs mongols qui composaient la colonne.
La commune prit le nom de Dompierre-sur-Veyle le 11 septembre 1954.
Liste des victimes :
Le résistant tué au combat le 7 juin :
CHEVRIER René, Henri.
Les habitants de la commune :
BÉRANGER Henri, Paul, Émile
BLANC Benoît, Claudius
BONOD Pierre
CERMAL Philippe
Les personnes de passage :
GEOFFRAY Claude, François
LONVIS Claudius

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229328, notice Dompierre-sur-Ain (aujourd'hui Dompierre-sur-Veyle, Ain) 11 juin 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 juin 2020, dernière modification le 18 juin 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Mémorial de Dompierre-sur-Veyle (Ain).— Bulletin de la commune de Dompierre 2009.— Journal "Le Progrès" du 12 juin 2015 Le 11 juin 1944, une journée noire pour les Dompierrois. Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément