DOZOT Maria, dit Mayou, épouse LAHAYE.

Par Renée Dresse

Stembert (aujourd’hui commune de Verviers, pr. Liège, arr. Verviers), 12 septembre 1921 – Stembert, 22 juin 2006. Employée, animatrice des Ligues ouvrières féminines chrétiennes, devenues en 1969, Vie féminine de la région verviétoise, mutualiste.

Maria Dozot, dite Mayou, est issue d’une famille de sept enfants, un garçon et six filles. Son père, Mathieu Dozot (1895-1963), catholique pratiquant, est échevin de Stembert et membre de la Ligue locale des travailleurs chrétiens avant 1940. Sa mère, Agnès Nélissen, catholique pratiquante, est mère au foyer et membre de la Ligue des femmes de Stembert.
Après des études professionnelles, Mayou Dozot est employée de 1937 à 1949. Le 30 juillet 1948, elle épouse Pierre Lahaye, ouvrier puis employé dans diverses usines textiles de Verviers. Le couple aura deux garçons et trois filles.

L’action sociale de Mayou Lahaye-Dozot se répartit entre les Ligues ouvrières féminines chrétiennes (LOFC) – Vie féminine où elle est animatrice et la mutualité où elle est visiteuse de malades et participe à l’Aide aux malades. Elle est active au sein de la Fraternelle Joseph Cuypers, créée en 1955, qui encadre diverses activités destinées aux malades dont des pèlerinages, et dans la Croisade eucharistique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229647, notice DOZOT Maria, dit Mayou, épouse LAHAYE. par Renée Dresse, version mise en ligne le 26 juin 2020, dernière modification le 26 juin 2020.

Par Renée Dresse

SOURCE : Fonds Jean Neuville, dossier « Dozot Mayou », questionnaire d’enquête complété par Mayou Lahaye-Dozot, années 1980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément