DRUART François.

Par Renée Dresse

Quaregnon (pr. Hainaut, arr. Mons), 13 octobre 1926 – Quaregnon, 15 octobre 2019. Cheminot, militant puis dirigeant d’une section jociste, militant principal du Syndicat chrétien des chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine et aéronautique à Cuesmes (aujourd’hui commune de Mons).

Fils de Fulgence Druart et d’Elvire Castiaux, François Druart a un frère et une sœur. Après des études primaires et moyennes (4e degré), il entre à l’Atelier central (AC) de la SNCB (Société nationale des chemins de fer belges) de Cuesmes en 1940.

Membre du Patro de sa commune de 1937 à 1939, François Druart s’affilie à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) au moment de son engagement à la SNCB. Membre de la section de Quaregnon, il en est le président de 1943 à 1949. Le 1e avril 1943, il s’affilie à la section du Syndicat chrétien des chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine et aéronautique (CPTTMA) de Cuesmes. Il en devient le militant principal après la guerre. Il participe à ce titre à la Commission paritaire locale de l’AC de Cuesmes.

Pensionné le 1er février 1979, François Druart reste actif au sein de son syndicat. Marié à Claire Lesceu depuis le 30 juillet 1949, il en a un fils, Guy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229655, notice DRUART François. par Renée Dresse, version mise en ligne le 26 juin 2020, dernière modification le 6 mai 2021.

Par Renée Dresse

SOURCES : CARHOP, fonds Jean Neuville, dossier « Druart François », réponses au questionnaire d’enquête par François Druart – Faire-part de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément