Châtenoy-le-Royal Bois de la Garenne 26 août 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Quatre résistants furent fusillés par les Allemands au Bois de la Garenne

Le 26 août 1944, un grand nombre de détenus de la prison de Chalon-sur-Saône furent extraits de leurs cellules sur ordre du chef du Sipo-SD de Chalon, Hans Krüger et fusillés sur les routes sortant de la ville. Quatre d’entre eux furent exécutés au lieu-dit "Bois de la Garenne" à Chatenoy-le-Royal, au pied d’un chêne marquant la lisière de la forêt de Marloux.
Des exécutions eurent également lieux sur les communes de Crissey, Fragnes, La Loyère et Mellecey
Un monument commémoratif a été érigé le long de la D 69 en bordure du bois de la Garenne.
Les victimes du bois de la Garenne :
BETANZOS Roger, René
CHANUT Jean, Claudien
CHAPLIN René
SZYMANSKI Edmond

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229697, notice Châtenoy-le-Royal Bois de la Garenne 26 août 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 27 juin 2020, dernière modification le 29 juin 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le journal de Saône-et-Loire du 20 août 1994, Les massacres des détenus de la maison d’arrêt dans l’été 1944 par Jeanne Gillot-Voisin et du 26 août 2004, Le temps des massacres Une soixantaine de civils tués en juillet et août le long des routes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément