TASSY Paulette, épouse ARGIOLAS

Par Claude Pennetier

Née en 1931 ; femme au foyer ; militante communiste de Port de Bouc puis de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Cercle Union des jeunes filles de France à Port de Bouc : Pascaline Argiolas, Paulette Tassy.

Fille de Marius Tassy, cheminot, membre de la CGT et du Parti communiste, qui participa à la résistance cheminote à Port-de-Bouc, Paulette Tassy rencontra sans doute Jean-Marie Argiolas à l’UJRF de Port de Bouc et devint sa femme. Ménagère, elle fut responsable de l’UJFF pde Port-de-Bouc puis de l’UFF et du PCF à Miramas, ville cheminote. Elle figura sur la liste du menuisier Louis Cote et de Georges Thorrand (instituteur, futur maire en 1977) aux élections municipales de 1965 à Miramas, en 6e position sur 21, dont trois femmes et dix cheminots.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229739, notice TASSY Paulette, épouse ARGIOLAS par Claude Pennetier, version mise en ligne le 29 juin 2020, dernière modification le 3 juillet 2020.

Par Claude Pennetier

Cercle Union des jeunes filles de France à Port de Bouc : Pascaline Argiolas, Paulette Tassy.
Cercle UJRF de Port-de-Bouc : Antoine Santoru, Paulette Tassy, Jean-Marie Argiolas

SOURCES : Renseignements fournis par Macco Argiolas. — Listes des candidats de 1965 à Miramas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément