Boissia (Jura) hameau de Bissia 17 juin 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Une embuscade fut tendue à l’ennemi sur le hameau de Bissia par un peloton FFI. Le combat qui se déroula en terrain découvert fut inégal et occasionna la mort de quinze résistants.

Le 15 juin 1944, le lieutenant Paul Simonin alias "Condé" ou "Besson" commandant le district de Bletterans fut appelé dans la région de Moirans par un ordre du CDL (Comité Départemental de Libération). Il partit dans la matinée du 16 juin à la tête de 600 hommes mais reçut le 17 juin un contre-ordre de l’État-major FFI et les hommes durent retourner au district. Seul un peloton commandé par l’adjudant de gendarmerie Henri Herrbach continua sa route vers Moirans. Arrivé à Vertamboz, l’adjudant Herrbach apprit qu’une forte colonne motorisée allemande d’environ 200 hommes approchait. Il décida de la laisser passer mais ses hommes souhaitaient en découdre et le poussèrent à attaquer. Ne connaissant pas le terrain et n’ayant pas le temps matériel de reconnaître un emplacement favorable et des itinéraires de repli, il décida cependant, pressé par l’enthousiasme de ses troupes, d’aller tendre une embuscade à l’ennemi. En colonne par un et par groupes successifs le peloton progressa vers la zone prévue dans la plaine de Bissia (hameau de Boissia) mais la colonne ennemie arriva sur les lieux alors qu’il se trouvait encore dans une partie découverte avant la mise en place effective. Il y eut un combat face à face et inégal. Inférieurs en nombre et en armement, inexpérimentés, les jeunes maquisards se battirent courageusement mais furent décimés. Quinze d’entre eux trouvèrent la mort, certains étant achevés sur place alors qu’ils n’étaient que blessés. Une quinzaine de miliciens français revêtus de l’uniforme allemand participèrent au combat en guidant l’ennemi et après celui-ci pillèrent les cadavres. Une fois l’ennemi parti vers 19 heures, les corps furent transportés dans une grange transformée en chapelle ardente et inhumés provisoirement sur place.
Un mémorial honore leur mémoire à la sortie de Boissia.

Liste des victimes :
BISTER Louis
BLANCHOT Marie, Marcel, Aristide, Xavier
BON Marcel
BRUNE Louis, Elie, Dominique
CARMANTRAND Marie, Joseph, Marie, François
CHALUMEAU Marie, Joseph, Charles
GENOT Jean, Maurice
MONNOT Paul, Jean, Armand
MOUREAUX Georges, Adrien
NOIZETTE Jean, Marie, Joseph
PIROUD Marcel, Émile, Noël
POITRY Louis, Marius, Joseph
RAVENEAU Gabriel
VALLOT Roger, Jean, Baptiste, Alexandre

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229757, notice Boissia (Jura) hameau de Bissia 17 juin 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 juin 2020, dernière modification le 29 juin 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : François Marcot La Résistance dans le Jura, éditions Cêtre, Besançon, 1985. — André Robert Jura 1940-1944 Territoires de Résistance, éditions du Belvédère, Pontarlier, 2016.— Musée de la Résistance Monument à la mémoire de quinze maquisards massacrés à Bissia (Jura).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément