SOURD Joseph

Par Michaël Boudard

Né le 14 décembre 1828 à Montreuillon (Nièvre), mort le 5 janvier 1895 à Nevers (Nièvre) ; instituteur ; élu.

Instituteur à Pazy (Nièvre), Joseph Sourd fut révoqué en juillet 1850, arrêté en 1852 et déporté en Algérie. Il s’en évada avec Arthur Ranc en juin 1856 (cet épisode ne figure pas dans la biographie d’Arthur Ranc qui fut libéré en 1859) . De retour en France, il s’installa à Paris et travailla aux côtés de Léon Gambetta au journal La République française. Revenu à Montreuillon, il en fut élu conseiller municipal et maire (janvier 1878-mai 1888 et de mai 1892 à sa mort). De septembre 1883 à août 1886, il fut élu au Conseil d’arrondissement de Château-Chinon (pour le canton de Château-Chinon). Inspecteur du service des enfants assistés de la Nièvre (1880-mars 1894), il fut ensuite nommé percepteur des contributions directes et receveur municipal à Nevers.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229797, notice SOURD Joseph par Michaël Boudard, version mise en ligne le 1er juillet 2020, dernière modification le 1er juillet 2020.

Par Michaël Boudard

SOURCES : Notes de Michaël Boudard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément