BLOCHET Pierre, Marius

Par Jacques Girault, Jean-Marie Guillon

Né le 30 décembre 1908 à Lyon (Ve, Rhône) ; ouvrier ; militant communiste à Lyon, puis dans le Var.

Fils d’un employé d’administration et d’une commerçante, Pierre Blochet travailla comme tourneur sur fer aux aciéries de Longwy à Vénissieux (Rhône) d’octobre 1937 à mai 1939. Militant communiste depuis 1932, secrétaire de la cellule de Gerland en 1937-1938, il tenait la chronique humoristique de La Voix du Peuple. Délégué ouvrier dans son entreprise, il fut licencié en mai 1939. Trouva-t-il un emploi à l’infirmerie des Forges et Chantiers de la Méditerranée à La Seyne (Var) ? Mobilisé le 2 septembre 1939 dans la compagnie des ouvriers du Rhin, il fut affecté dans la DCA au Cap Brun à Toulon, puis dans l’infanterie à Hyères (Var). Blessé à l’œil droit à Melun (Seine-et-Marne), le 15 juin 1940, il fut déclaré invalide à 75 %. Il travailla alors à l’Arsenal maritime de Toulon comme ouvrier aux écritures à l’atelier central et fut licencié de cet emploi le 5 avril 1941. Habitant à La Seyne depuis mars 1940, il était surveillé par la police comme « extrémiste » et reçut un avertissement en novembre 1940.
Membre de la Légion des combattants en avril 1941, il aurait, selon la police, renié ses anciennes opinions. Marié à La Seyne en août 1942, divorcé, il se remaria en septembre 1950 à Lyon (VIe).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229822, notice BLOCHET Pierre, Marius par Jacques Girault, Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 3 juillet 2020, dernière modification le 20 novembre 2020.

Par Jacques Girault, Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Dép. Var, 3 Z 4 5. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément