REVENU

Peintre sur porcelaine ; militant de l’AIT.

Revenu signa l’appel publié par L’Opinion nationale, le 20 janvier 1863, demandant à tous les travailleurs de verser 10 centimes par semaine, en faveur des ouvriers cotonniers réduits au chômage par la guerre de Sécession. Il signa également le « Manifeste des Soixante ».
Voir, pour l’appel du 20 janvier 1863 : Blanc J.-J., Carrat, Coutant J.-B., Davezac, Flandre, Gérigeois, Guérineau, Kin A., Perrachon, Ripert, Royanez, Vuillennot. Pour le « Manifeste des Soixante », voir Henri Lefort.

Revenu fut un des premiers adhérents de l’Internationale. En février 1865, il fut un des signataires d’une déclaration de facture « ouvriériste ». Voir Aubert Jean. Délégué des membres parisiens de son corps de métier à l’Exposition universelle de 1867, il fit partie à ce titre de la Commission ouvrière fondée à cette occasion (voir Bédigie). Il habitait alors 124, Chaussée Ménilmontant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229843, notice REVENU, version mise en ligne le 3 juillet 2020, dernière modification le 3 juillet 2020.

SOURCE : Eugène Tartaret, Commission ouvrière de 1867. Recueil des procès-verbaux des assemblées générales des délégués et des membres des bureaux électoraux, Paris, Imp. Augros, 1868, X-320 p. — Notes de R. Skoutelsky.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément