Collonge-en-Charollais (Saône-et-Loire) 27 mai 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Le 27 mai 1944 sept jeunes maquisards FTP du Camp des Loups, maquis qui cantonnait dans les bois de Maranges, près de Collonge-en-Charolais, furent abattus par les troupes Allemandes.

Au printemps 1944 des groupes de clandestins dont certains provenaient d’unités des Francs-tireurs et partisans (FTP) se rassemblèrent dans les bois de Maranges et Châleutre, formant le camp des Loups. Le maquis était lié à la population des villages environnants. À la fin mai il avait un effectif d’environ 80 maquisards.
Le 27 mai 1944, Raymond Clarissoux, jeune ouvrier aux chantiers Schneider de Chalon-sur-Saône qui venait d’arriver au maquis retourna à Chalon. Inexpérimenté, il fut vite repéré par les hommes du Sipo-SD qui le capturèrent. Il les conduisit sur les lieux d’un parachutage évacué depuis longtemps à Santagny, ce qui ne présentait pas de risque pour le maquis.
Retournant à Chalon avec lui les Allemands interceptèrent une camionnette qui revenait d’un moulin avec un chargement de farine pour le maquis. Ses deux occupants furent capturés. Pendant ce temps deux autres maquisards de retour d’une mission dans le Rhône furent arrêtés au café de Germagny (Saône-et-Loire). Emmenant avec eux leurs cinq prisonniers, les Allemands attaquèrent le premier groupe du camp des Loups et tuèrent encore deux hommes qui venaient de rentrer d’une corvée de ravitaillement. Avant d’être abattu, l’un d’eux eut le temps de prévenir ses camarades qui purent s’échapper. Les cinq premiers furent interrogés et martyrisés mais ne parlèrent pas. Le lendemain des habitants de Collonges relevèrent les sept corps mutilés et les redescendirent sur un char pour les inhumer à Collonge.
Un monument commémoratif fut érigé en 1946 sur les lieux du massacre.
Liste des victimes :
ADAMO Tarcisio
BONNETTE Louis, Eugène
BOUCHOT Raymond
CLARISSOUX Raymond
DURÉAULT Philippe, Émile
GUILLET François, René
LONJARET René, Jean

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229847, notice Collonge-en-Charollais (Saône-et-Loire) 27 mai 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 juillet 2020, dernière modification le 29 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Commune de Collonge-en-Charollais commémoration à Maranges.— Montceau News du 21 mai 2014 Témoignages sur la tuerie de Collonge-en-Charollais le 27 mai 1944.— Le journal de Saône-et-Loire du 24 mai 2016 72 ans après, les sept massacrés sont toujours dans les têtes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément