ANDRÉ Jean, Marcel

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er mars 1925 à Lure (Haute-Saône), exécuté sommairement le 26 septembre 1944 à Offemont (Territoire de Belfort) ; potier ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean André était le fils de Paul et Marie Louise Thévenot. Il était célibataire et exerçait le métier de potier. Il était domicilié rue Jules-Guesde, à Lure.
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) dans le maquis de Magny-Danigon.
Le 18 septembre 1944, ce fut l’anéantissement du maquis de Magny-Danigon. 40 maquisards furent fusillés contre le mur du cimetière et 20 autres furent capturés. Ils furent emmenés à la caserne Dietrich, à Belfort pour y subir des interrogatoires.
Le 26 septembre, ils furent sortis de la caserne et fusillés à l’extrémité du bois de la Miotte, au lieu-dit "Sur-le-Pertu", à Offemont (Territoire de Belfort).
Leurs corps seront découverts par hasard par un agriculteur, en mars 1945.
L’acte de décès fut dressé le 5 avril 1945 sur la déclaration de Jules Marchal, chauffeur automobile, âgé de 32 ans, domicilié à Lure.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur l’acte de décès et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 12475 et AC 21 P 7715 (non consultés).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs), sur le monument aux morts 1939-1945 et le Mémorial dans le cimetière communal, à Lure, sur le Mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône) et le monument du Souvenir, à Offemont (Territoire de Belfort).

Offemont 26 septembre 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229998, notice ANDRÉ Jean, Marcel par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 juillet 2020, dernière modification le 7 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Wikipédia Commémoration Offemont.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément