GOST Paul, Félix

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 10 décembre 1896 à Caen (Calvados), mort en déportation le 7 juin 1944 à Neuengamme (Allemagne), avoué, résistant.

Fils d’Henri Gost, pharmacien à Caen, et de Berthe Levesque, Paul Gost fit des études de droit après son baccalauréat.
Encore étudiant, il fut mobilisé en 1916 mais réformé pour raison médicale.
Après avoir obtenu sa licence de droit, il s’installa à Alençon et devint avoué près du tribunal de la ville.
En octobre 1943, Gost a été recruté par son beau-frère Daniel Desmeulles pour OCM et devint agent de liaison : il transmettait des informations et renseignements entre le Mans et Alençon et servait de boîte-aux-lettres. Il faisait également partie de l’« Officine du cocher de Notre-Dame » à Alençon (Grisard, Poulain, Ferré), qui fabriquait des faux papiers.
Avec plusieurs membres de l’officine, il fut arrêté le 5 ou 27 janvier 1944 à son domicile 51 rue du Jeudi à Alençon ainsi que sa femme et son fils – ce dernier réussit néanmoins à s’échapper. Après avoir été détenu à Alençon, Gost a été transféré à Compiègne d’où il fut déporté le 4 juin 1944 pour Neuengamme. Il est décédé dans le transport.
Il a été déclaré « mort pour la France ».
Son nom figure sur une plaque apposée dans le hall de Palais de Justice d’Alençon en 2015.
Il avait épousé Jeanne Marie le 26 août 1924 à Caen. Le couple avait un fils.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230016, notice GOST Paul, Félix par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 10 juillet 2020, dernière modification le 15 juillet 2020.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. Dép. Calvados 4E 11233 (n°849) acte naiss. et 1R430 (n°1340) registre matricule [en ligne]. - SHD GR 16 P 263993.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément