LE GUEVEL Raymond, Marie, Charles

Par Gauthier Langlois

Né le 6 avril 1815 à Josselin (Morbihan) ; avocat ; opposant au coup d’État du 2 décembre 1851, il fut expulsé.

Il appartenait à une famille de robe et de marchands. Son père, Jean-Marie Julien Pascal Le Guével de la Ville-es-Joux (1779-1851) était fabricant de toiles à Landivisiau, élu, le 11 mai 1815, représentant de l’arrondissement de Ploërmel à la Chambre des Cent-jours, puis avocat et avoué auprès du tribunal de Ploërmel et conseiller municipal de cette ville. Sa mère, Hyacinthe Marie Julienne Trévélo de La Ville au cours (1802-1866) était la fille d’un notaire et procureur de Josselin.

En 1851 il résidait à Ploërmel (Morbihan). C’était le frère du journaliste parisien Edmond Le Guevel.

Il avait été condamné, en 1836, à 15 frs d’amende, rébellion et outrages et en 1851, à 1 mois de prison, coups et blessures volontaires.

Il fut arrêté suite au coup d’État du 2 décembre 1851 puis expulsé. La Commission départementale du Morbihan motiva cette décision ainsi : « Avocat assez intelligent. Frère et correspondant d’un autre Leguevel qui écrivait dans les journaux socialistes de Paris. Homme très dangereux par sa violence et son audace ».

Il bénéficia d’une grâce du chef de l’État, le 17 mai 1854, commuant son expulsion en surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230096, notice LE GUEVEL Raymond, Marie, Charles par Gauthier Langlois, version mise en ligne le 23 juillet 2020, dernière modification le 27 novembre 2020.

Par Gauthier Langlois

SOURCES : Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, « Leguevel - Raymond Marie Charles », Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément