MANDRILLON Aimé, Émile

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 octobre 1911 à Arc-et-Senans (Doubs), mort en action le 17 juin 1944 à Besançon (Doubs) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Aimé Mandrillon était le fils de Louis Narcisse Édouard et de Jeanne Joséphine Couteret.
Il entra dans la Résistance aux réseau Lucien et Mesnard Buckmaster.
Il fut tué dans un engagement avec l’ennemi le 17 juin 1944, 1 place Saint-Jacques, à Besançon.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises combattantes (FFC), dossier SHD Vincennes GR 16 P 389004 (nc).
Son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative dans l’église Saint-Bénigne à Arc-et-Senans et sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230288, notice MANDRILLON Aimé, Émile par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 17 juillet 2020, dernière modification le 17 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes et Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément