MERLOTTE Eva, épouse HARRINGS.

Par Heinz Evertz

Aix-la-Chapelle (Rhénanie du Nord-Westphalie, Allemagne), 9 janvier 1902 – Eupen, date inconnue. Militante communiste, résistante.

Membre du Parti communiste belge dans la région d’Eupen, Eva Merlotte, épouse Harrings, est proche d’Edouard Korthaus, membre du service de renseignement interne du Kommunistische Partei Deutschlands (KPD - Parti communiste allemand), qu’elle héberge régulièrement avant 1940.

Eva Merlotte, épouse Harrings, fait partie du réseau d’évacuation des réfugiés communistes allemands mis en place par le KPD dès 1933. Emprisonnée à plusieurs reprises par les Allemands en 1940 et sous observation de la police durant l’Occupation, elle fait partie des otages prises lors du retrait des allemands de la région d’Eupen, annexée par l’Allemagne en mai 1940 (aujourd’hui pr. Liège, arr. Verviers) le 9 septembre 1944.
Internée au camp de travail de Köln Deutz (Cologne, Rhénanie du Nord-Westphalie, Allemagne) qui abrite une branche du camp de concentration de Buchenwald (Thuringe), elle est transférée au camp de Müngersdorf (Cologne) après le bombardement et la destruction du camp de Deutz.

Eva Merlotte, épouse Harrings, retrouve la liberté dans des circonstances particulières, quelques jours avant l’entrée des troupes américaines à Cologne en mars 1945.

Lors des élections législatives de 1946, Eva Merlotte, épouse Harrings, se présente comme candidate suppléante à la Chambre sur la liste du PCB.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230447, notice MERLOTTE Eva, épouse HARRINGS. par Heinz Evertz, version mise en ligne le 21 juillet 2020, dernière modification le 21 juillet 2020.

Par Heinz Evertz

SOURCES : SPF Santé publique, dossier individuel Eva Harrings n° 25.295 – SPF Justice, dossier Eduard Korthaus, ARA, Vreemdelingenpolitie, individuele dossier n° A. 186.853.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément