SCHUMACHER Herman Josef.

Par Heinz Evertz

Eupen (Allemagne ; aujourd’hui pr. Liège, arr. Verviers), 30 mai 1897 – Eupen (pr. Liège, arr. Verviers), 18 mars 1957. Militant communiste, résistant.

Invalide de la guerre 1914-1918, Herman Schumacher fait partie de l’Association des invalides de guerre, invalides militaires, ayant droits et anciens combattants de Eupen-Malmédy-Saint-Vith et La Calamine (pr. Liège, arr. Verviers) dans les années 1930. C’est dans ce cadre qu’il fait la connaissance du dirigeant communiste dans les cantons de l’Est, Willy Berens. Il participe à de nombreuses manifestations antinazies dans la région avant 1940.

Connaissant bien la région en tant que garde forestier, Herman Schumacher fait partie de la filière d’évasion de prisonniers de guerre (Groupe Jean). Arrêté par la police allemande en 1942, il est condamné et transféré dans différents camps allemands. Rentré de captivité en 1945, il se met à disposition du Parti communiste pour reconstruire les sections locales dans les cantons de l’Est.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230448, notice SCHUMACHER Herman Josef. par Heinz Evertz, version mise en ligne le 21 juillet 2020, dernière modification le 21 juillet 2020.

Par Heinz Evertz

SOURCE : SPF Santé publique, dossier individuel de Schumacher Herman n° 37856.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément