GIACOMONI [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Fontanelli Morel

Anarchiste individualiste marseillais.

Giacomoni dont on ne connait pas le prénom fréquentait régulièrement les réunions du groupe anarchiste individualiste qui se réunissait au Bar du Quinconce 63, Allées des Capucines. Au début du mois de mars 1913, lors d’une réunion où fut vivement commenté un article publié dans Le Libertaire le 1er mars par Casanova de rédiger une réponse que publierait L’Anarchie. Casanova reprochait aux individualistes du groupe de s’inspirer des théories de Lorulot et d’Armand et de combattre l’action des syndicalistes révolutionnaires. Giacomoni semble avoir été en relation avec la rédaction du journal L’Anarchie durant l’année 1913. En effet fin mars 1913, ce dernier faisait part à la rédaction du journal du refus du propriétaire du kiosque du Cours Belsunce de continuer à mettre en vente le journal. Un refus sans doute lié à la décision du préfet de la Seine interdisant la vente du journal dans les kiosques de la capitale. La maison Hachette aurait même refusé de poursuivre la mise en vente du journal. La rédaction de L’Anarchie recommanda à Giacomoni de veiller à ce que les compagnons marseillais ne soient pas privés du journal.
Giacomoni était également en relation avec le groupe des anarchistes italiens et tenta avec Eusebio Carbo le rapprochement dans la perspective de créer un théâtre social de propagande. Il était également envisagé de créer un groupe International composé des libertaires Italiens et Espagnols (Voir Nerucci).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230556, notice GIACOMONI [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Fontanelli Morel, version mise en ligne le 24 juillet 2020, dernière modification le 24 juillet 2020.

Par Françoise Fontanelli Morel

SOURCES : Arch. Dep. Bouches-du-Rhône, 4 M 2422 rapport des 10/02,6/03, 26/03 et 31/05/1913.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément