BRENOT André, Jean, Paul, Marie

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 mai 1923 à Besançon (Doubs), mort en action le 5 septembre 1944 à Montferrand-le Château (Doubs) ; étudiant ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

André Brenot était domicilié en 1940 à Mazerolles-le-Salin (Doubs) et fut élève à l’Horlo, école d’horlogerie de Besançon. Il était célibataire et entra dans la Résistance aux Forces française de l’intérieur (FFI) dans le groupe Ognon-Doubs de la sous-région D2 au maquis de Vaux-les-Prés, à Mazerolles-le-Salin, 5e compagnie du groupement de Besançon.
Il fut tué à l’ennemi lors des combats de la Libération le 5 septembre 1944 à Montferrand-le-Château, à quelques kilomètres de Besançon (Doubs).
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière Saint-Claude, à Besançon (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" dossier SHD GR 16 P 89252 et AC 21 P 33441 (non consultés).
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume le 11 juillet 1958 (JO du 16/07/1958).
Son nom figure sur le monument de la Libération et le monument aux morts, sur le Livre d’Or des habitants de Besançon Morts pour la France, sur le Livre d’Or 1939-1945 du Lycée Jules-Haag, ancienne école d’horlogerie de Besançon, à Besançon et sur les monuments commémoratifs, à Mazerolles-le-Salin et Montferrand-le-Château (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230615, notice BRENOT André, Jean, Paul, Marie par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 juillet 2020, dernière modification le 26 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 Données extraites du CD(DVD)-ROM La Résistance dans le Doubs (2008).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément