GUIGUE Armand [GUIGUE, Étienne Armand]

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 31 décembre 1908 à Arles (Bouches-du-Rhône), mort le 18 juin 2009 à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier du bâtiment ; syndicaliste CGT ; militant et élu communiste de Port-de-Bouc ; résistant ; déporté.

Armand Guigue le jour de ses cents ans.

Son père, Marius (?) Véran Guigue, était originaire d’Arles et père de cinq enfants. Il fut embauché aux Chantiers et Ateliers de Provence de Port-de-Bouc en 1918 ; il était militant anarchiste et secrétaire du syndicat CGT.

À partir de janvier 1937, Armand Guigue fut le secrétaire de l’Union locale CGT de Port-de-Bouc. Il était de plus le secrétaire de la section du Parti communiste et du comité du Front populaire de la ville.
Résistant, déporté à Buchenwald, ily avait le numéro de matricule KLB 69318.
Bien longtemps après, il rappela avec constance l’entraide et la solidarité qui régnaient dans le camp malgré l’horreur. Après l’arrivée des troupes du général Patton le 11 avril 1945 commença pour lui une longue route pour revenir à Port-de-Bouc et à la vie.

Travaillant dans le bâtiment, il devint secrétaire permanent de l’Union locale CGT, mais aussi conseiller municipal de 1947 à 1977 dans l’équipe de René Rieubon avant de décider de laisser la place aux jeunes.

Intervenant dans les écoles, il y témoigna de son expérience de déporté, désireux de transmettre aux générations suivantes ses idéaux de paix et de fraternité aux côtés d’Albert Domenech.
Dans les récits qui l’évoquent, on le décrit comme un homme humble, souriant, infatigable optimiste au regard d’enfant, jusqu’à la fête organisée pour son centième anniversaire, où il chantait encore le Chant des partisans, entouré de sa famille et de ses amis.

C’est pour honorer la mémoire d’un homme qui avait profondément marqué l’histoire de la ville que Port-de-Bouc inaugura une rue à son nom en 2016, comme elle le fit pour ses camarades résistants Joseph Brando*, François Caparros, et Albert Domenech.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230686, notice GUIGUE Armand [GUIGUE, Étienne Armand] par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 28 juillet 2020, dernière modification le 1er août 2020.

Par Renaud Poulain-Argiolas

Armand Guigue le jour de ses cents ans.

SOURCES : Jean Domenichino, Une ville en chantiers : La reconstruction navale à Port-de-Bouc, 1900-1966, Edisud, 1989, p. 144. — Le Serment n°323, janvier-février 2009 (publication de l’association Buchenwald-Dora et Kommandos) ; p. 14. — -- https://asso-buchenwald-dora.com.... — Article de La Marseillaise du 3/1/2009 : « Armand Guigue, citoyen d’honneur de sa ville »
- Avis de décès : https://www.avis-de-deces.net/avis-...https://www.geneanet.org/fonds/bibl...Maritima Info du 13/10/2016 : https://www.maritima.info/actualite... — Notes de Gérard Leidet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément