PRINEAU Auguste, Jean, Marie

Par Jean-Jacques Doré

Né le 2 février 1882 à Saint-Aignan (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; maréchal-ferrant puis cheminot ; secrétaire du syndicat CGT des Cheminots de Fécamp (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1928 à 1932.

Fils d’un cultivateur, Auguste Prineau, 1m.72, blond aux yeux bleus, effectua son service militaire de 1903 à 1906 puis entra comme homme d’équipe au dépôt de Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) des chemins de fer de l’État le 11 janvier 1910. Mobilisé à son poste du 2 août 1914 au 5 mars 1919, il habitait à Dieppe rue du château d’eau.

En 1925, affecté comme visiteur à Fécamp, il rejoignit le syndicat confédéré des Cheminots et prit en charge la trésorerie de l’organisation en 1926. Début 1928, il succéda à Louis Le Gendre au poste de secrétaire, assisté d’Alphonse Carré (secrétaire adjoint), Georges Criquioche (trésorier), Stanislas Godin (trésorier adjoint) et Chamaret (archiviste). L’organisation comptait alors une quarantaine de membres (contre 130 au syndicat CGTU).

Joseph Prineau, réélu jusqu’en 1931 (Yves Seven le remplaça en 1932), habitait 11 boulevard de la République à Fécamp.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230746, notice PRINEAU Auguste, Jean, Marie par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 30 juillet 2020, dernière modification le 14 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, 4 MP 56. — Arch. de l’UD CGT liasse CGT 1925-1930. — État (30 janvier 1930) des syndicats adhérents à l’Union départementale de Seine-Inférieure où figurent les effectifs, le nom des secrétaires et leur adresse (document interne) ; fourni par Bernard Isaac (secrétaire de l’UD CGT de 1966 à 1993). — Arch. Dép. Loire-Atlantique État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément