FONTAINE André, René, Auguste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 8 juillet 1911 à Besançon (Doubs), mort en action le 5 septembre 1944 à Clerval (Doubs) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

André Fontaine était le fils d’Alphonse Félix et de Victorine Baud. Il perdit son père pendant la guerre de 1914-1918. Il était marié et père de deux garçons de 4 et 9 ans et d’une petite fille de sept mois avec une mère anonyme. Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) et fut tué à l’ennemi pendant les combats de la Libération, à Clerval (Doubs). Son frère Louis fut tué deux jours plus tard, à Besançon.
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière Saint-Claude, à Besançon (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossier SHD GR 16 P 227486.
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 22 avril 1966 (JO du 24/06/1966).
Son nom figure sur le monument aux morts, le monument de la Libération et le Livre d’Or des habitants de Besançon Morts pour la France, à Besançon, sur le monument commémoratif 1939-1945, à Glainans (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230803, notice FONTAINE André, René, Auguste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er août 2020, dernière modification le 1er août 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément