LAPALUS Jean Claude

Par Jean Belin

Né le 19 juillet 1863 à La Loyère (Saône-et-Loire), mort le 27 novembre 1910 à Dijon (Côte-d’Or) ; ouvrier métallurgiste à Dijon puis épicier ; syndicaliste de Côte-d’Or

Fils de Jean Claude Lapalus, cultivateur, et de Marie Charvet, Jean Claude Lapalus était ouvrier forgeron dans le Rhône avant son incorporation de décembre 1884 à septembre 1885. Il s’installa ensuite à Dijon dans un emploi de serrurier. Il était secrétaire général de la chambre syndicale des ouvriers métallurgistes et similaires réunis de Dijon en novembre 1891. Ce syndicat était affilié à la Fédération des chambres syndicales ouvrières de Dijon et de la Côte-d’Or créée en avril 1890. Lapalus devint électricien en 1894 puis tint une épicerie avec son épouse en 1906. Il se maria le 5 août 1893 à Dijon avec Reine Détot avec laquelle il eut deux enfants nés à Dijon. Il était domicilié au 4 rue de l’Arquebuse à Dijon lors de son décès à l’âge de 47 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230914, notice LAPALUS Jean Claude par Jean Belin, version mise en ligne le 4 août 2020, dernière modification le 4 août 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F. — Arch. Dép. de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, état civil, recensement de la population, fiche de recrutement militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément