ZUNINO Célestin, Honoré, Augustin [Dictionnaire des anarchistes]

Par René Bianco, notice complétée par Thierry Bertrand, Justinien Raymond, Louis Botella

Né le 6 avril 1859 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier corroyeur ; socialiste révolutionnaire, syndicaliste, anarchiste de Marseille.

Fils de Jacques, André et de Françoise, Thérèse, Marianne Signoret, Célestin Zunino habitait, en 1879, au 4 rue Saint Mathieu (IIe arrondissement) à Marseille.
C’était une personne assez grande pour cette époque, il mesurait 1m79.

D’abord socialiste, Zunino adhéra, dès sa création en 1886, au groupement de tendance guesdiste, l’Union Socialiste Révolutionnaire (USR). En février 1888, il participa avec Léon Villecroze à la fondation du journal le Travailleur organe hebdomadaire de l’USR. Il y collaborait sous la direction de Philémon Gras. Il participait à l’âpre lutte contre La Voix du Peuple à propos de la candidature de Félix Pyat.

Depuis décembre 1888 au moins, Zunino représentait le syndicat des corroyeurs-maroquiniers de Marseille au sein de l’Union des chambres syndicales ouvrières (UCSO) des Bouches-du-Rhône.

Il assista comme délégué au Ve congrès national des syndicats et groupes corporatifs ouvriers de France tenu à Marseille en septembre 1892. Il y représentait le syndicat des corroyeurs-maroquiniers de Marseille.

À partir de 1890 il commença à fréquenter les réunions anarchistes, et il était porté, en mars 1892, sur la liste des 88 anarchistes envoyée par le Préfet des Bouches-du-Rhône au Ministre de l’Intérieur.

Son domicile était perquisitionné après l’explosion de la rue Armény (nuit du 15 au 16 novembre 1893) puis, à nouveau le 1er et 4 janvier 1894. Cela n’empêcha pas Zunino d’être à la tribune, le 11 janvier suivant, lors d’un meeting de protestation contre la répression policière.

Il participait encore activement au mouvement anarchiste jusqu’en 1898.

Le 2 décembre 1888 il se maria avec Marie Françoise Renoux (ouvrière culottière) à Marseille.
Le 9 octobre 1928 il se maria avec Émilie Rosalie Recoulat à Marseille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230939, notice ZUNINO Célestin, Honoré, Augustin [Dictionnaire des anarchistes] par René Bianco, notice complétée par Thierry Bertrand, Justinien Raymond, Louis Botella , version mise en ligne le 5 août 2020, dernière modification le 5 août 2020.

Par René Bianco, notice complétée par Thierry Bertrand, Justinien Raymond, Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M6/3348, 3388, 3391, 3394, 3851, 1R1039. — État civil. — L’Ouvrier syndiqué, organe officiel de l’Union des chambres syndicales ouvrières des Bouches-du-Rhône et de la Bourse du travail de Marseille, décembre 1888, 15 septembre 1892. — Le Petit Provençal du 3 décembre 1888.— J. Coulet, Histoire du socialisme à Marseille, Marseille, 1891, 110 p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément