LIMOUZINEAU Philippe, Jacques, Benjamin

Par Gauthier Langlois

Né le 1er mai 1790 à Airvault (Deux-Sèvres), marié avec deux enfants, ancien avocat à Mirebeau (Vienne) ; opposant au coup d’État du 2 décembre 1851, il fut expulsé et se réfugia à Jersey.

Philippe Limouzineau était né du mariage de Simon, docteur en médecine et de demoiselle Thérèse Félicité Jarry. Il avait épousé Anastasie Limouzineau dont il avait eu deux enfants nés à Poitiers en leur domicile rue du Moulin, Angélique Élisa, le 19 juin 1818 et Louise Délia, le 2 février 1821.

Il fut arrêté suite au coup d’État du 2 décembre 1851 et condamné par la Commission mixte Vienne à l’expulsion, sur les motifs suivants :

« Ancien avocat, rayé du tableau de l’ordre des avocats de Poitiers pour abus de confiance. Condamné depuis à Paris, pour la même cause, comme simple particulier. Perdu de réputation. Retiré à Mirebeau où il a démoralisé par ses doctrines une partie de la population. Son habileté, bien qu’il manque d’énergie, doit le faire considérer comme un des chefs les plus dangereux du parti démagogique. »

Réfugié à Jersey, il fit une demande de grâce. Par décret sa peine fut commuée, le 2 juin 1852, en internement (c’est à dire en assignation à résidence), hors du ressort de la cour d’appel de Poitiers.

Il figure sur le registre d’écrou de la prison de Chinon (Indre-et-Loire) vers 1854. Il était alors propriétaire à Richelieu (Indre-et-Loire).

C’est sans doute un de ses parents avocat qui publia en 1863 à Niort De la législation et de l’administration de la justice ou Des réformes législative et judiciaire, ouvrage proposant des réformes judiciaires.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231006, notice LIMOUZINEAU Philippe, Jacques, Benjamin par Gauthier Langlois, version mise en ligne le 9 août 2020, dernière modification le 28 novembre 2020.

Par Gauthier Langlois

SOURCES : Archives départementales des Deux-Sèvres, acte de baptême. — Benjamin Colin, Liste des proscrits de Jersey qui sont rentrés en France à la suite de demandes en grâce, s.l.n.d. [Jersey, 1853 ?]. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, « Limouzineau - Philippe Jacques Benjamin », Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément