CHAPUS Raymond

Par Jean-Marie Guillon

Né le 30 mars 1926 à Pont-Saint-Esprit (Gard), exécuté le 28 juillet 1944 à Pont-Saint-Esprit ; résistant.

Ce jeune résistant – parfois prénommé Henri dans les témoignages – originaire de Carsan (Gard), cultivateur à Pont-Saint-Esprit, quartier de la Blache fut arrêté début juillet 1944 à par des éléments de la 8e compagnie Brandebourg. Incarcéré dans la citadelle de la localité qui leur servait de prison et de lieu d’interrogatoire et de torture, il fut exécuté dans la nuit du 27 au 28 juillet sur le pont du Rhône et son corps fut jeté dans le fleuve, tout comme cette nuit-là ceux d’’Urbain Coulomb et d’Antonio Santos* . Il fut retrouvé à Saint-Étienne des Sorts (Gard).
Son nom figure sur le monument aux morts de Carsan avec l’indication : « martyr de la Résistance, fusillé à la citadelle, 28 juillet 1944. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231056, notice CHAPUS Raymond par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 9 août 2020, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Dép. Gard, 3 U 7 285 (cour de justice du Gard, dossier Roman). — Site Mémoire des hommes SHD Vincennes GR 16 P 120121 (nc). — Renseignements Francis Barbe.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément