RIFFARD Louis, Hyppolite

Par Jean-Marie Guillon

Né le 20 décembre 1900 à Saint-André-de-Roquepertuis (Gard), mort par suicide ou suicide camouflé le 22 mars 1944 à Pont-Saint-Esprit (Gard) ; boulanger ; résistant.

La famille Riffart de Saint-André-de-Roquepertuis (Gard), de sentiments résistants, apportait son soutien au maquis de l’Armée secrète Bir Hakeim. Louis était boulanger. Sans doute dénoncé par un maquisard retourné, il fut arrêté le 20 mars 1944 par les hommes de la 8e compagnie Brandebourg stationnant à Pont-Saint-Esprit. Incarcéré dans la citadelle qui leur servait de prison et de lieu d’interrogatoires et de tortures, il se serait suicidé dans sa cellule. Il est plus probable qu’il n’a pas survécu aux atrocités qu’il subissait.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-André-de-Roquepertuis.
Son épouse fut arrêtée en même temps que lui, incarcérée elle aussi dans la citadelle pendant dix-huit jours, puis, via la prison Sainte-Anne d’Avignon (Vaucluse), transférée à la prison des Baumettes (Marseille, jusqu’à la Libération) jusqu’à la Libération.
Son frère, Jules, maçon, fut lui aussi arrêté le 20 mars et incarcéré dix-sept jours à Pont-Saint-Esprit, subissant six interrogatoires poussés. Il fut finalement transféré à la caserne Vallonge à Nîmes (Gard), puis envoyé dans un camp de travail pour l’Organisation Todt à Cherbourg (Manche).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231062, notice RIFFARD Louis, Hyppolite par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 9 août 2020, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Gard 3 U 7 252 (cour de justice du Gard, dossier Paolino). — Site mémoire des hommes SHD Vincennes GR 16 P 511021 et Caen AC 21 P 393077 et AC 21 P 652538 (nc). — Aimé Vielzeuf, Au temps des longues nuits, Uzès, 1969, p. 243-244.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément