ARNOUX Alexandre, Delphin

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 juillet 1890 à Écromagny (Haute-Saône), victime civile des combats de la Libération morte vers le 18 septembre 1944 à Mélisey (Haute-Saône) ; cultivateur ; victime civile.

Alexandre Arnoux était le fils de Just Henri et de Marie Mélanie Augustine Coulon, tous deux journaliers. Il était domicilié au Bas, commune de Mélisey et exerçait le métier de cultivateur. Il fut incorporé au 10e bataillon de chasseurs à pied le 7 octobre 1911 et passa au 21e bataillon de chasseurs à pied le 15 juin 1915. Il fut blessé le 25 octobre 1917 au fort de la Malmaison. Il se maria le 14 septembre 1918 à Melisey (Haute-Saône) avec Berthe Amélie Grosjean.
Le 18 septembre 1944 Mélisey se trouva sur la ligne de front. Alexandre Arnoux fut victime des combats. Il décéda à onze heures au Bas, commune de Mélisey.
L’acte de décès fut dressé le 19 septembre sur la déclaration de Angèle Parisot née Lalloz, cultivatrice, âgée de 33 ans, nièce du défunt.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 23 juin 1981 et son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs) et le monument aux morts, à Melisey (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231068, notice ARNOUX Alexandre, Delphin par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 9 août 2020, dernière modification le 14 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : mémorail Genweb.— Registres militaires.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément