SEMARD Paul, Gustave

Par Jean-Marie Guillon

Né le 1er mars 1904 à Lyon (Rhône), exécuté le 24 août 1944 à Bourg-Saint-Andéol (Ardèche) ; boulanger ; résistant.

Fils d’Amélie Semard, corsetière, Paul Semard était boulanger à Bourg-Saint-Andéol. Marié à Mariette Durand le 1er août 1927 à Roville (Meurthe-et-Moselle), ménagère, il était père de cinq enfants. De sentiments résistants, il participait aux opérations de la Libération alors que l’armée allemande se repliait le long de la vallée du Rhône, attaquée par l’aviation alliée, talonnée par les troupes américaines débarquées le 15 août dans le Var et harcelée par les résistants. Bourg-Saint-Andéol était sur la ligne de « front » mouvant. Paul Semard désarma un soldat allemand sur la route nationale et le conduisit au quartier Chalancon où la Résistance rassemblait des prisonniers. Connaissant un peu d’allemand, il lia conversation avec deux d’entre eux se disant polonais, qui lui signalèrent qu’un camion de ravitaillement allemand en panne avait été abandonné sur la route nationale, vers Saint-Marcel d’Ardèche (Ardèche). Mis en confiance, il s’y fit conduire et, chemin faisant, leur dit qu’il avait désarmé un soldat. Il leur montra même le jardin où il avait caché ses armes. Son épouse fut témoin de la scène. Mais les deux pseudos Polonais prirent la fuite et il n’y avait de camion abandonné. C’est à son retour que Paul Semard fut intercepté par deux voitures où se trouvaient des Allemands ou des hommes de la 8e compagnie Brandebourg qui s’étaient repliés de Pont-Saint-Esprit à Bourg-Saint-Andéol. Renseignés par les faux Polonais, ils lui firent reconnaître les faits, interrogèrent sa femme et récupérèrent les armes. Paul Semard fut abattu peu après. Son corps fut trouvé dans une vigne le lendemain, au lieu-dit La Carrière. Alfred Eysseric et René Chandeysson furent arrêtés ce jour-là en portant son cercueil sans doute pour qu’il soit inhumé au cimetière. Ils le payèrent de leur vie dans la nuit du 26 au 27.
Le nom de Paul Semard figure sur la stèle érigée « aux victimes de la barbarie nazie » érigée après la Libération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231070, notice SEMARD Paul, Gustave par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 22 août 2020, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Gard 3 U 7 206 (cour Justice de Nîmes, dossier Béraud). — Site mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 398399 (nc). — Mémorial de la Résistance en Ardèche, Aubenas, ANACR, 1994, p. 18. ⎯ état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément