DUPONT Pierre, Émile

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 mai 1925 à Montbéliard (Doubs), exécuté sommairement le 13 octobre 1944 à Bethoncourt (Doubs) ; ouvrier d’usine ; résistant de Libération-Nord et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre Dupont était le fils de Pierre Charles Alfred et de Marie Joséphine Chevrier. Il était domicilié à Montbéliard et exerçait le métier d’ouvrier d’usine. Il était célibataire.
Il entra dans la Résistance au groupe Libération-Nord de Jean Badel (Doubs).
Il fut arrêté par les Allemands en compagnie de Jean Badel et Élie Breuillot le 26 septembre 1944 et fusillé avec eux le 13 octobre 1944 à 18h30 au lieu-dit "entre les deux ponts", à Bethoncourt (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès et le titre de "Déporté et interné résistant" et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 201937 et AC 21 P 733575 (non consultés).
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 2 avril 1959 (JO du 8/04/1959).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon, sur le monument commémoratif, à Bethoncourt, sur le monument aux morts, à Montbéliard, sur la plaque commémorative dans l’église et le monument aux morts 1939-1945, à Orchamps-Vennes (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231123, notice DUPONT Pierre, Émile par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 août 2020, dernière modification le 6 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans le Doubs (2008).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément