DOSSO Bruno

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 23 décembre 1920 à Mayano (Italie), victime civile des combats de la Libération morte le 8 septembre 1944 à Baume-les-Dames (Doubs) ; typographe ; victime civile.

Bruno Dosso était le fils de Erminio et de Argentina Aloï. Il était célibataire et domicilié au lieu-dit "Derrière les murs", à Baume-Les-Dames. Il exerçait le métier de typographe.
La bataille pour la libération de Baume-les-Dames débuta le 5 septembre 1944 à six heures. Le 4e régiment de tirailleurs tunisiens, des éléments du 3e spahis algérien et le groupe de FFI de Baume franchirent le pont sur le Doubs avec pour mission de contrôler l’axe routier Belfort-Besançon. La ville sera libérée le 9 septembre.
Bruno Dosso fut tué à son domicile au lieu-dit "Derrière les murs" le 8 septembre 1944 à 21h30.
L’acte de décès fut dressé le 9 septembre sur la déclaration de Joseph Aristide Viennot, chauffeur d’automobile, âgé de 35 ans, domicilié au château Gaillard, à Baume-les-Dames.
Il obtint la mention « Mort pour la France » (décision du Secrétaire général aux Anciens combattants et victimes de guerre du 10 juillet 1945).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon et le monument aux morts 1939-1945, à Baume-les-Dames (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231126, notice DOSSO Bruno par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 août 2020, dernière modification le 11 août 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : UNPR, Commémoration de la libération de Baume-les-Dames UD 25.— Mémorial genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément