PERNET Émile, Joseph

Par André Balent

Né le 7 janvier 1900 à Arith (Savoie), mort le 15 août 1944 en action de combat à La Bastide-de-Sérou (Ariège) ; laitier à La Bastide-de-Sérou ; résistant de l’Armée secrète (AS) de l’Ariège

Émile Pernet (1900-1944)
Archives départementales de l’Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla

Émile Pernet était originaire du village savoyard d’Arith, près de Chambéry. Il exerçait la profession de laitier en Ariège. Il était en 1944 responsable local civil de la Résistance à La Bastide-de-Sérou. Il avait par ailleurs intégré le seul maquis ariégeois de l’AS actif pendant l’été 1944 (Celui de Justiniac dépendait à la fois de l’AS et de l’ORA, Corps franc Pommiès. La Bastide-de-Sérou se trouvait sur la RN 117 (aujourd’hui RD 117), axe reliant Foix à Saint-Girons, entre la chaîne du Plantaurel au nord et le massif de l’Arize, au sud.

Le 15 août, ce maquis avait occupé La Bastide-de-Sérou. Ses hommes, après avoir déposé une gerbe au monument aux morts de la commune, défilèrent dans les rues, anticipant sa Libération qui n’interviendra que plus tard. Mis au courant, après une embuscade contre deux de leurs camions, les Allemands envoyèrent des effectifs armés depuis Foix et depuis Saint-Girons. En effet, le maquis surveillait la RN 117 au lieu-dit le Péroulet. Ils attaquèrent d’abord deux véhicules allemands isolés. Ils firent un prisonnier, tuèrent un Allemand et en blessèrent trois autres et s’emparèrent d’armes et de munitions. Lorsque les Allemands venant de Foix et de Saint-Girons, attaquèrent ensuite le maquis, un combat inégal entraîna le repli de ce dernier. Deux maquisards trouvèrent la mort, Émile Pernet et Aimé Pauly (d’Alzen). La ferme du Péroulet fut incendiée.

Le nom d’Émile Pernet est gravé sur le monument aux morts d’Arith (Savoie) et sur celui de La Bastide-de-Sérou (Ariège). Il fut ré-inhumé dans le carré militaire de La Bastide-de-Sérou, inauguré en juillet 2011, destiné aux morts de la Deuxième Guerre mondiale et de la guerre d’Indochine. Deux combattants du maquis (FTPF) de la Crouzette, Élie Balança et Firmin Respaud, tués le 21 août 1944 lors de la bataille de Rimont y furent aussi ré-inhumés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231206, notice PERNET Émile, Joseph par André Balent, version mise en ligne le 15 août 2020, dernière modification le 18 septembre 2020.

Par André Balent

Émile Pernet (1900-1944)
Archives départementales de l’Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla

SOURCES : Claude Delpla, La Libération de l’Ariège, Toulouse, Le Pas d’oiseau, 2019, 514 p. [pp. 186-187]. — La Dépêche, Ariège, 14 mai 2015. — Site veilleurdememoire, consulté le 13 août 2020. — Site MemorialGenWeb, consulté le 14 août 2020. — Site patrimoines midipyrenees.fr consulté le 14 août 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément