RESPAUD Firmin

Par André Balent

Né le 18 octobre 1907 à La Bastide-de-Sérou (Ariège), mort en action de combat le 21 août 1944 à Rimont (Ariège) ; résistant, FTPF (3102e compagnie de l’Ariège)

En août 1944, il intégra, avec d’autres maquisards de La Bastide-de-Sérou le maquis de la Crouzette (3102e compagnie des FTPF, Voir : Plaisant René). Le 21 août 1944 alors que les Allemands et leurs supplétifs de la Légion du Turkestan mettaient le feu à Rimont, un groupe de FTP de la Crouzette (col du massif de l’Arize, au sud de l’axe de communications — routier et (alors) ferroviaire — entre Foix et Saint-Girons) se déplaça en direction de Rimont. Ils firent leur jonction avec le groupe « Metz » de la 3101e compagnie des FTPF de l’Ariège, venu de Foix (Ariège) avec d’autres formations résistantes afin de bloquer la progression de la colonne allemande en provenance de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) et de Saint-Girons (Ariège). Lors de l’attaque, entre 13 h et 15 heures, il fut, avec Élie Balança, lui aussi de La Bastide-de-Sérou, une des deux premières victimes de ce combat.

En août 1944, il intégra, avec d’autres maquisards de La Bastide-de-Sérou le maquis de la Crouzette (3102e compagnie des FTPF), Voir : Plaisant René). Le 21 août1944 alors que les Allemands et leurs supplétifs de la Légion du Turkestan mettaient le feu à Rimont, un groupe de FTP de la Crouzette (col du massif de l’Arize, au sud de l’axe de communications — routier et (alors) ferroviaire — entre Foix et Saint-Girons) se déplaça en direction de Rimont. Ils firent leur jonction avec le groupe « Metz » de la 3101e compagnie des FTPF de l’Ariège, venu de Foix (Ariège) avec d’autres formations résistantes afin de bloquer la progression de la colonne allemande en provenance de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) et de Saint-Girons (Ariège). Lors de l’attaque, entre 13 h et 15 heures, il fut, avec Élie Balança, lui aussi de La Bastide-de-Sérou, une des deux premières victimes de ce combat.

Il y a un dossier à son nom au Service historique de la Défense ) Vincennes (cote 16 P 506572). Le nom de Firmin Respaud est gravé sur le monument aux morts de La Bastide-de-Sérou (Ariège). Il fut ré-inhumé dans le carré militaire de La Bastide-de-Sérou, inauguré en juillet 2011, destiné aux morts de la Deuxième Guerre mondiale et de la guerre d’Indochine. Un autre combattant du maquis (FTPF) de la Crouzette, Élie Balança tous deux morts au combat le 21 août, ainsi qu’Émile Pernet, combattant de maquis (AS) de La Bastide-de-Sérou, mort au combat le 15 août 1944 y furent aussi ré-inhumés.

Rimont (Ariège) résistants morts au combat ou exécutés

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231213, notice RESPAUD Firmin par André Balent, version mise en ligne le 16 août 2020, dernière modification le 24 août 2020.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla. — Claude Delpla, La Libération de l’Ariège, Toulouse, Le pas d’Oiseau, 2019, 514 p. [pp. 228-229]. — Site MemorialGenWeb, consulté le 15 août 2020. — Site Mémoire des Hommes, consulté le 15 août 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément