DELRIEU Aimé, Jean, Émile

Par André Balent

Né le 11 février 1925 à Saint-Pierre-de-Rivière (Ariège), mort en action de combat le 21 août 1944 à Rimont (Ariège) ; cheminot à Foix (Ariège) ; résistant (FTPF de 3102e compagnie des FTPF de l’Ariège (maquis du col de la Crouzette, en Couserans)

Aimé Delrieu était natif de Saint-Pierre-de-Rivière, commune de la vallée de la Barguillière, proche de Foix. Il y résidait toujours en 1944. Il était le fils d’Auguste Delrieu, cultivateur, né le 4 septembre 1884 à Vernajoul (Ariège et de Noëlie, Marcelle Amardeilh née le31 janvier 1890 à Saint-Pierre-de-Rivière. En 1944, célibataire, il était cheminot à Foix où il occupait un poste de cantonnier auxiliaire.

Sans doute réfractaire du STO, il avait intégré la 3102e compagnie des FTPF de l’Ariège qui formait le maquis du col de la Crouzette (1241 m) dans le massif pré-pyrénéen de l’Arize (Voir : Plaisant). Il appartenait au groupe « Pons » de cette formation.

Le 21 août, la 3101e compagnie de FTPF avait fait mouvement vers l’ouest, sur l’axe de communications Foix – Saint-Girons afin de bloquer la progression de la colonne allemande (avec la légion du Turkestan) qui progressait vers l’est depuis Saint-Gaudens (Haute-Garonne) menaçant Foix libérée la veille. Le groupe « Metz » de la 3101e compagnie avait effectué sa jonction avec la 3102e compagnie des FTPF.

Il fut, avec Florentin Prat et après Élie-Robert Balança et Firmin Respaud une des premières victimes des combats du 21 août 1944 autour de Rimont qui précédèrent la bataille de Castelnau-Durban (22 août 1944). Aimé Delrieu fut tué à Bourach, à l’entrée occidentale de Rimont.

Aimé Delrieu fut reconnu « mort pour la France ». Il reçut à titre posthume la Croix de guerre avec étoile de vermeil. Il et fut cité à l’ordre du corps d’armé le 14 juin 1945. l y a un dossier à son nom (cote GR 16 P 172288, non consultée) au service historique de la Défense à Vincennes. Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Pierre-de-Rivière avec le prénom qui semble avoir été usuel d’« Émile ».

Rimont (Ariège), résistants morts en action autour du village ou retrouvés morts près de celui-ci, 21 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231231, notice DELRIEU Aimé, Jean, Émile par André Balent, version mise en ligne le 17 août 2020, dernière modification le 1er mars 2021.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 4 E 5990, état civil de Saint-Pierre-de-Rivière, acte de naissance d’Aimé, Jean Delrieu ; 64 J 23, fonds Claude Delpla. — Claude Delpla, La Libération de l’Ariège, Toulouse, Le Pas d’oiseau, 2019, 514 p. [p. 228-229]. — Sites MemorialGenWeb et Mémoire des Hommes consultés le 16 août 2020. — Site railetmemoire.blogover.com consulté le 30 août 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément