MALASSAGNE Arthur, Honoré

Par Julien Chuzeville

Né le 5 mai 1854, mort le 24 août 1937 à Villejuif ; demeurant 78, rue du Moulin-Vert (Paris, XIVe arr.) ; imprimeur ; communard ; militant syndicaliste et socialiste à Paris.

Arthur Malassagne (Ce soir, 31 mai 1937).

Arthur Malassagne était le fils de Louis Malassagne et le frère de Mariette Malassagne et Adrien Malassagne.

En 1871, il s’engagea comme son frère au 103e bataillon de la Garde nationale (1ère compagnie de marche), qui fut pendant la Commune de Paris cantonné à la tour Malakoff. Au début de la Semaine sanglante (mai 1871), il rentra à Paris par la porte d’Italie (XIIIe arr.) et tint une barricade à la Butte-aux-Cailles. Il se rendit ensuite dans le XIe arr., cœur de la résistance communarde. Toujours accompagné de son frère Adrien, rencontrant un élu de la Commune qui demandait où était le 103e bataillon, ils répondirent : « Le 103e ? Eh bien ! C’est nous deux... »
Dans les derniers jours, à la place du Trône (aujourd’hui place de la Nation), il croisa par hasard sa sœur Mariette qui apportait des cartouches aux fédérés. Il abandonna ensuite son fusil.
Il fut arrêté le 24 juin 1871, détenu pendant neuf mois à l’Île-d’Yeu, puis acquitté le 24 mars 1872 par le 24e conseil de guerre.

Il fut ensuite syndicaliste, proche de Jean Allemane. Il travailla à l’imprimerie du Croissant, cofonda le Syndicat des imprimeurs de journaux réunis. Il milita à la section du XIVe arr. de Paris du Parti socialiste SFIO tout au long des années 1920 et 1930.

À la fin de sa vie, il était à l’hospice Paul-Brousse de Villejuif. Ses obsèques se déroulèrent au cimetière du Père-Lachaise le 28 août 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231248, notice MALASSAGNE Arthur, Honoré par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 19 août 2020, dernière modification le 3 décembre 2021.

Par Julien Chuzeville

Arthur Malassagne (Ce soir, 31 mai 1937).

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 323 (356). — Le Populaire, 7 mai 1936, 26, 28 et 29 août 1937. — Ce soir, 31 mai 1937. — L’Humanité, 27 août 1937. — État civil de Villejuif. — Notes de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément