CHATAY René, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 21 avril 1930 à Besançon (Doubs), massacré le 28 août 1944 à Fourbanne (Doubs) ; écolier ; victime civile.

René Chatay était le fils de Marius François Chatey, chauffeur à la SNCF et de Alphonsine Maria Augusta Barthod, sans profession.
Le 28 août 1944 il s’était rendu avec sa mère à Grosbois pour assister aux obsèques de Louis Branget, beau-frère de celle-ci, qui avait venait d’être abattu par les Allemands. Il y avait avec eux, son frère Georges et Eugène Curty, cousin de Louis. Après avoir pris le repas de midi en famille, ils repartirent dans l’après-midi et trouvèrent le chemin du retour encombré par les colonnes allemandes en retraite. Alors qu’ils attendaient de pouvoir traverser la route nationale, il furent interceptés par une troupe de russes blancs. Les brutes les emmenèrent avec elles et les assassinèrent à la Combe Giraud, à Fourbanne (Doubs). Il était quinze heures. La raison de ce crime n’est pas connue, sans doute s’agissait-il de s’emparer de leurs vêtements et des objets personnels.
L’acte de décès fut dressé le jour même sur la déclaration de Henri Grillot, 55 ans, cultivateur à Fourbanne.
Il est inhumé dans le cimetière communal, à Baume-les-Dames (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts, sur le monument de la Libération et le Livre d’Or des habitants de Besançon Morts pour la France et sur le monument aux morts 1939-1945, à Baume-les-Dames (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231252, notice CHATAY René, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 août 2020, dernière modification le 9 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Articles du 26 août 1961 Séchin Tragique anniversaire d’un dimanche d’août 1944 et Laissey 1994 Il y a 50 ans : un voyage tragique.— Mémorial genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément