DUCHÂTEAU Fernand, François

Par Gilles Morin

Né le 9 juin 1891 à Cysoing (Nord), mort le 12 avril 1975 à Denain (Nord) ; instituteur ; syndicaliste du SNI ; militant socialiste, maire de Denain (1947-1971), député du Nord (1958-1962).

Fernand Duchâteau
Fernand Duchâteau
Député du Nord

Fils de François Duchâteau, tisserand, et de Virginie Bray, ménagère, Fernand Duchâteau, après ses études à l’école primaire supérieure de Denain et à l’École normale de Douai (Nord) d’où il sortit avec le brevet supérieur, devint instituteur. Incorporé le 1er octobre 1912 dans le 1er régiment d’infanterie, il fut maintenu sous les drapeaux en août 1914, au grade de lieutenant. Il fut fait prisonnier le 6 septembre 1914 à Montmirail et rapatrié le 7 décembre 1918, mais ne fut démobilisé que le 22 juillet 1919. Il épousa le 9 août 1919, Marthe Laurent, institutrice, née le 14 novembre 1891 à Denain ; ils eurent un enfant. il

Dans l’entre-deux-guerres, Fernand Duchâteau fut le bras droit de Charles Miens au sein du Syndicat national des instituteurs dans le Douaisis et militait à la SFIO depuis 1932. Mobilisé en août 1939, il fut une nouvelle fois fait prisonnier en 1940 et interné dans l’Oflag IV D, puis libéré en août 1941. Après la guerre, il fut nommé capitaine de réserve et devint président d’arrondissement de l’Association des prisonniers de guerre.

Fernand Duchâteau fut élu maire socialiste de Denain de 1947 à 1971, date à laquelle il se retira pour des raisons de santé, étant alors désigné 1er adjoint et maire honoraire. Il enleva le siège en 1947 au député-maire communiste [Henri Fiévez-<50218]. En 1965, la municipalité comprenait 19 SFIO, 4 centre-gauche (ex-RPF) et 4 MRP.

Après avoir été candidat aux élections législatives de 1956, en 9e position sur la liste SFIO de la 3e circonscription du Nord, il fut élu député de la 20e circonscription du Nord les 23 et 30 novembre 1958. Il l’emporta au 2e tour grâce au désistement du candidat MRP. Dans l’été 1958, il avait approuvé le retour du général de Gaulle et la participation de Guy Mollet au gouvernement et fait campagne sur ce thème. Il appartint à la commission des Affaires culturelles durant toute la durée de la législature. Il vota la motion de censure en octobre 1962 et mena une active campagne contre le référendum prévoyant l’élection du président de la République au suffrage universel. En novembre 1962, il fut battu par le communiste Fiévez. En 1967, il ne se représenta pas, il avait soixante-seize ans.

Candidat malheureux aux élections cantonales à Denain en 1958 et 1964, Fernand Duchâteau appartint à la commission administrative fédérale SFIO du Nord de 1963 à 1966. Il fut responsable parlementaire de la commission nationale d’études et d’affaires économiques de la commission nationale d’études de la SFIO en 1959.

Membre du bureau de l’Association départementale des maires du Nord en novembre 1951, président de l’Association des maires des communes minières du Bassin du Nord-Pas-de-Calais en 1962 et président du Comité de défense des industries de l’arrondissement de Valenciennes, il fut aussi administrateur CGT-FO de la Caisse de sécurité sociale de Valenciennes.

Fernand Duchâteau était chevalier de la Légion d’honneur (octobre 1958), Croix de guerre 1939-1945, officier des Palmes académiques, chevalier du Mérite social.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23126, notice DUCHÂTEAU Fernand, François par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 30 octobre 2021.

Par Gilles Morin

Fernand Duchâteau
Fernand Duchâteau
Député du Nord

SOURCES : Arch. Nat., F7/15748, n° 16747 ; F/1b1/998 ; F/1cII/205, 321, 451, 566 ; CAC, 19830172, art. 105. — Arch. OURS, dossiers Nord. — Arch. Assemblée nationale, dossier personnel. — Rapports de congrès fédéraux du Nord, 1945-1967. — Bulletin intérieur de la SFIO, n° 114, mai 1960. — H. Ieria, mémoire de maîtrise, Lille III-1974, op. cit. — Arch. Départementales, état civil, registre matricule, classe 1911, Valenciennes. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément