PETIOT Charles, Eugène, Jules

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 février 1908 à Besançon (Doubs), exécuté sommairement le 25 août 1944 à Lons-le-Saunier (Jura) ; officier ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Charles Petiot était le fils de Eugène Auguste et de Marie Antoinette Millerin. Il était marié avec Denise Émilie Vergoby et domicilié chemin des Petits Quarts, à Lons-le-Saunier. Il entra à l’École de Saint-Cyr et en sortit comme officier dans la promotion "Mangin" (1929-1931). Il fut mis en congé d’armistice et entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il fut arrêté et exécuté le 25 août 1944 à seize heures boulevard Gambatta, à Lons-le-Saunier (Jura), le jour même de la Libération de la ville.
Il est inhumé dans le carré H, rang 1, tombe 3978 au cimetière communal des Chaprais, à Besançon (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » par lettre de Mr le Secrétaire général des Anciens combattants en date du 18 septembre 1945.
Il fut homologué au grade de capitaine des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), dossiers Vincennes GR 16 P 471018 et Caen AC 21 P 658781 (non consultés).
Il reçut à titre posthume la Croix de la Légion d’honneur, la Croix de guerre avec palme et la Médaille de la Résistance par décret du 23 juillet 1965 (Jo du 14/08/1965). Il obtint la citation suivante : "Magnifique patriote, arrêté et interné pour faits de résistance le 25 août 1944, est mort glorieusement pour la France le même jour".
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231375, notice PETIOT Charles, Eugène, Jules par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 août 2020, dernière modification le 22 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément