WIESNER Alois Carl

Par Gauthier Langlois

Né le 5 octobre 1824 à Klagenfurt (Autriche), officier ayant participé aux révolutions de 1848 dans les pays germaniques, réfugié en Suisse à partir de 1849, puis en voyage dans le monde à partir de 1854. Il séjourna à Jersey en 1855 où rencontra la communauté des proscrits. Il écrivit plusieurs ouvrage en faveur de la libération des peuples.

Connu par ses publications signées généralement A. C. Wiesner, ses prénoms sont parfois restitués à tort en Adolf Carl (ou Adolph Carl), par confusion avec un autre écrivain allemand, le docteur Adolf Wiesner (1815-1867). Son nom de famille est parfois orthographié à tort Wiesener.

Il fit sa scolarité à Klagenfurt puis dans une académie militaire de Vienne d’où il sortit officier en 1844. Parallèlement il collaborait secrètement à diverses revues allemandes.

Lorsque la révolution autrichienne de 1848 éclata, il se retira de l’armée, retourna d’abord en Carinthie, mais participa ensuite au soulèvement de Vienne en octobre, puis à la révolution badoise et à la guerre entre le Danemark et la Prusse pour le duché de Schleswig-Holstein. En fuite, il se réfugia à Zürich (Suisse) en 1849. Il y publia des ouvrages, en prose ou en vers, faisant le récit de son expérience et de ses réflexions révolutionnaires en faveur de la libération des peuples : en 1849, La révolution autrichienne et les provinces, Journal militaire de Bade, Psaumes d’un exilé, Le cas de la Hongrie et la trahison de Görgey ; en 1850, Journal d’un soldat démocrate ; en 1851, Les aspirations politiques des slaves du sud en Autriche : comme une réponse à « l’Est et l’Ouest » dédié au général Bułharyn, héros de la révolution polonaise de 1830 ; en 1854, La campagne hongroise contre les Autrichiens et les Russes en 1848/49. Il publia aussi, à partir de 1850 à Zürich, un journal, le Demokratische Militair-Zeitschrift (le magazine démocratique militaire), dont il se disait le rédacteur en chef dans lettre datée de Paris, 26 janvier 1851.

Il se rendit à Jersey en 1855 où il rencontra Victor Hugo, le général Bułharyn, et bien d’autres proscrits réfugiés dans l’île. Il résidait alors à l’écart de la capitale Saint-Hélier, dans la paroisse de Saint-Sauveur où habitaient également l’écrivain Louis Hennet de Kessler, le chimiste Théophile Guérin et l’avocat Bernard Préveraud reconverti en négociant. Il fit partie des 36 proscrits qui signèrent, le 17 octobre 1855, la protestation rédigée par Victor Hugo contre l’expulsion de Jersey de Charles Ribeyrolles, du colonel Louis Pianciani et de Philippe Thomas. Cette signature lui valu, comme tous les autres, l’expulsion de l’île. Il émigra alors à Guernesey, comme les Hugo.

De là il se rendit à Londres puis en Amérique, qu’il parcourut du nord au sud. De retour en Europe, il visita l’Espagne, l’Italie, l’Afrique, l’Orient et une grande partie de la Russie. En 1861, il vécut à Gênes, où il édita la Correspondance italienne. Domicilié à Leipzig dans le royaume de Saxe, il y publia des livres d’histoire ou de géographie basés sur ses voyages : en 1859, Un printemps d’hiver à Nice ; en 1867, Contributions à l’histoire de la Russie ; en 1886, De Serbie et de Bulgarie : descriptions des pays et des personnes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231412, notice WIESNER Alois Carl par Gauthier Langlois, version mise en ligne le 25 août 2020, dernière modification le 25 août 2020.

Par Gauthier Langlois

ŒUVRE : Militärisches Tagebuch aus Baden, Zürich, Köhler, 1849. — Psalmen eines Verbannten, Zürich, 1849. — Ungarns Fall und Görgey’s Verrath : mit mehreren Aktenstücken, Zürich, Köhler, 1849. — Die österreichische Revolution und die Provinzen, Zürich, Köhler, 1849. — Demokrat. Soldaten journal, 1850. — Die politischen Bestrebungen der Südslaven in Oesterreich : Als Antwort auf "Ost u. West.", Kassel, J.C.J. Raabé 1851. — Der Feldzug der Ungarn gegen die Oesterreicher und Russen im Jahre 1848/49, Chur, Hitz, 1854. — Ein Winterfrühling in Nizza, Leipzig 1859. — Beiträge zur Geschichte Rußlands, Leipzig, 1867. — Aus Serbien und Bulgarien : Schilderungen von Land und Leuten, Leipzig, Gressner & Schramm, 1886.

SOURCES : — Börsenblatt für den deutschen Buchhandel, n° 16, Leipzig, 25 février 1851. — Franz Brümmer, « Wiesner, A. C. », Lexikon der deutschen Dichter und Prosaisten vom Beginn des 19. Jahrhunderts bis zur Gegenwart. Bd. 7. 6. Aufl. Leipzig, 1913, p. 438. — Marcel Godet, « WIESNER, Alois-Carl », Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, tome 7, Neuchatel, 1933, p. 312-313. — Victor Hugo, Œuvres complètes de Victor Hugo. Actes et paroles. 2 publiées par Paul Meurice, puis par Gustave Simon, 1937-1940, p. 123-125. — Charles Hugo, Les Hommes de l’exil, Paris, A. Lemerre, 1875. — Thomas C. Jones, « A “coup d’État” in Jersey ? », Diasporas, n° 33, 2019.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément