VERGÉ Joseph

Par André Balent

Né le 8 décembre 1881 à Castelnau-Durban (Ariège), mort le 29 mars 1945 à Saint-Girons (Ariège) des suites de blessures reçues 22 août 1944 à Castelnau-Durban de soldats allemands ; forgeron à Castelnau-Durban ; victime civile

Joseph Vergé (1881-1944)
Cliché recadré (André Balent) du livre de Claude Delpla (op. cit. , 2019, p. 235

Joseph Vergé était le fils de Jean, scieur de marbre à Castelnau-Durban âgé de trente-quatre ans, et de Marie Escaich âgée de trente-deux ans.
Forgeron dans sa commune natale, il était célibataire. Il effectua son service militaire au 88e régiment d’Infanterie (RI) encaserné à Auch (Gers) et à Mirande (Gers). Il arriva au corps le 16 novembre 1902 et fut promu soldat de première classe le 7 octobre 1903. Il effectua 2 ans , 10 mois et 6 jours de service militaire.
Mobilisé en août 1914 au 96e RI de Béziers (Hérault) et Agde (Hérault). Il fut fait prisonnier le 5 novembre 1914 à Langemark (province de Flandre Orientale, Belgique) pendant la bataille d’Ypres. Rapatrié le 8 janvier 1919, il fut mis en congé illimité des armées le 12 mars 1919.
Le 22 août 1944, lors des combats livrés par l’ensemble des maquis de l’Ariège épaulés par des FTPF de l’Aude contre la colonne allemande formée en majorité par des supplétifs de la Légion du Turkestan qui de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) et Saint-Girons (Ariège) se déplaçait vers l’est espérant, dans un premier temps, atteindre Foix déjà libérée par la Résistance.
Grièvement blessé par des tirs allemands, Vergé fut conduit à l’hôpital de Saint-Girons. Il y succomba aux conséquences des blessures reçues le 22 août.
Son nom figure sur deux monuments de Castelnau-Durban, avec deux prénoms « Jean, Joseph », alors que son acte de naissance et sa fiche du registre matricule ne font état que du seul prénom de « Joseph » : le monument aux morts de la commune et celui dédié plus spécialement à toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231599, notice VERGÉ Joseph par André Balent, version mise en ligne le 29 août 2020, dernière modification le 16 septembre 2020.

Par André Balent

Joseph Vergé (1881-1944)
Cliché recadré (André Balent) du livre de Claude Delpla (op. cit. , 2019, p. 235

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 5 Mi 246, état civil de Castelnau-Durban, acte de naissance de Joseph Vergé ; 129 W 10, registre matricule de Foix, 1901, f°1212 ; 64 J 23, fonds Claude Delpla, fiche tapuscrite établie par Claude Delpla, listes manuscrites de fusillés. — Claude Depla, La Libération de l’Ariège, postface d’Isabelle Delpla, Toulouse, Le Pas d’Oiseau, 2019, 514 p. [p. 235]. — Site MemorialGenWeb consulté le 29 août 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément