DUCOL Solange [née LAUMAILLÉ Solange, Renée]

Par Jacques Girault

Née le 23 novembre 1922 à Saint-Symphorien (Indre-et-Loire), morte le 9 juin 2019 à Amboise (Indre-et-Loire) ; institutrice ; militante communiste ; maire-adjointe de Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), conseillère municipale de Vernou-sur-Brenne (Indre-et-Loire).

Son père, charron, réformé en 1914, entra à la Compagnie de chemins de fer du Paris-Orléans ; gréviste, il fut révoqué en 1920, devint monteur à la base aérienne, et décéda en 1934. Solange Laumaillé reçut les premiers sacrements catholiques. Élève de l’école primaire supérieure de Tours, puis de l’École normale d’institutrices (1939-1942), elle exerça comme institutrice avec son mari, Robert Ducol) à Parçay-Meslay (1942-1956), à Saint-Pierre-des-Corps (1956-1964), avant de devenir directrice de l’école de Vernou-sur-Brenne de 1964 à sa retraite en 1975.

Solange Laumaillé adhéra aux Jeunesses socialistes SFIO en 1939. Elle épousa, y compris à l’église, en juillet 1942, à Saint-Symphorien, Robert Ducol, instituteur. Le couple eut trois enfants.

Ils participèrent aux luttes de la Résistance dans les Francs-Tireurs et partisans français. Secrétaire d’un groupe de FFI, elle fut la secrétaire du Comité local de Libération. Elle adhéra au Parti communiste français en septembre 1944 à la cellule de Saint-Symphorien. Secrétaire de la cellule de Parçay-Meslay, de novembre 1945 à janvier 1947, membre du comité de la section de Vouvray depuis mars 1946, trésorière de la section depuis janvier 1948, elle fit partie, à partir de 1948, de la commission idéologique créée par la fédération communiste.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1944, elle participait à la vie syndicale avec son mari, alors secrétaire de la section départementale du SNI. Au sein de la Fédération des œuvres laïques, elle s’occupait de la vente annuelle du « livre pour la jeunesse ».

Solange Ducol, membre depuis 1945 de l’association France-URSS, fit partie de la commission fédérale de contrôle financier du PCF en 1948. Elle fut candidate au Conseil général dans le canton de Tours-Nord en 1948. Elle entra au comité de la fédération communiste en 1957 alors qu’elle était secrétaire du groupe de Saint-Pierre-des-Corps de l’Union des femmes françaises et membre du comité de la section communiste locale. Responsable fédérale de la diffusion de la littérature à partir de 1959, elle faisait partie de la commission chargée du travail idéologique à partir de 1960. Elle ne fut pas renouvelée lors de la conférence fédérale de 1962.

Solange Ducol devint conseillère municipale et adjointe au maire de Saint-Pierre-des-Corps en 1959. À Vernou-sur-Brenne, membre du comité de la section communiste de Vouvray, conseillère municipale de 1965 à 1983, elle fut responsable de la commission scolaire. Elle contribua à la création de la
bibliothèque municipale de Vernou-sur-Brenne dont elle fut une bénévole
active jusqu’en 2017. Elle participa, comme son mari, aux diverses contestations au sein du PCF.

En 2008, toujours membre du PCF et du SNUipp-FSU, elle assurait la responsabilité de trésorière du cercle Jacques Decour pour un marxisme vivant en Touraine. Elle fut aussi trésorière départementale de l’association des Amis de Paul-Louis Courier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23167, notice DUCOL Solange [née LAUMAILLÉ Solange, Renée] par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 9 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Souvenirs de sa vie militante dans 1920-2000. Communistes en Touraine. 80 ans de témoignages et de récits, ouvrage édités par l’amicale des vétérans communistes d’Indre-et-Loire, Tours, 2000, 357 p. — Renseignements fournis par l’intéressée, et par sa fille Claudine Ducol (juin 2019).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément