FROSSARD Rose [née PÉTREQUIN]

Par Julien Chuzeville

Née le 27 mai 1890 à Colombier-Châtelot (aujourd’hui Saint-Maurice-Colombier, Doubs), morte le 28 décembre 1979 à Paris ; militante socialiste.

Rose Pétrequin était la fille de Jules Pétrequin. Le 4 juin 1913, elle prit la parole lors d’un meeting socialiste à Belfort contre la Loi des trois ans (dans le compte rendu de L’Humanité, son nom est écrit « Rosa Pêtrequin »).
Elle se maria le 13 novembre 1913 avec Louis-Oscar Frossard.
Rose Frossard tint pendant la Première Guerre mondiale une rubrique féminine dans Germinal, journal de la fédération socialiste du Haut-Rhin, publié à Belfort ; elle en fut ensuite la gérante. Elle publia également au moins un article dans Le Midi socialiste, numéro du 31 juillet 1917. En septembre 1918, Rose Frossard était la secrétaire de la fédération SFIO du Haut-Rhin.
Elle apparut en février et mars 1921 dans L’Humanité comme participante à des souscriptions en faveur du développement du Parti socialiste - Section française de l’Internationale communiste (rebaptisé peu après Parti communiste).
En 1926, « la citoyenne Frossard » prenait part avec son mari aux dîners mensuels de La Nouvelle revue socialiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231711, notice FROSSARD Rose [née PÉTREQUIN] par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 2 septembre 2020, dernière modification le 19 septembre 2021.

Par Julien Chuzeville

SOURCES : L’Humanité, 7 juin 1913. — Le Populaire, 21 septembre 1918 et 16 août 1932. — Le Radical, 3 janvier 1919. — La Nouvelle revue socialiste, 1926. — Louis Mairry, Le Département du Doubs sous la IIIe République, Besançon, Cêtre, 1992. — Site Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément