LANDRY Denise, Jeannine

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 mars 1925 à Branges (Saône-et-Loire), massacrée le 22 août 1944 à Saint-Amour (Jura) ; domestique de culture ; victime civile.

Denise Landry était la fille de Théophile Émile Stanislas et de Louise Neveu. Elle exerçait le métier de domestique de culture à la ferme Bouilloux, à Saint-Amour (Jura).
Le 22 août 1944, une colonne allemande d’une soixantaine de véhicules fut bloquée à Coligny (Ain) par une attaque de la Résistance et déviée par Domsure (Ain). De nombreux civils furent abattus en représailles au passage de la colonne. Denise Landry fut tuée à 18 heures dans la cour de la ferme, au lieu-dit "Mailly".
L’acte de décès fut dressé le 23 août 1944 sur la déclaration de son père, retraité, domicilié à Nanc (Jura).
Son nom figure sur une stèle commémorative à Domsure (Ain) et sur le monument aux morts, à Saint-Amour (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231779, notice LANDRY Denise, Jeannine par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 4 septembre 2020, dernière modification le 4 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Christine Drouilhet Domsure ce 22 août 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément