REYNES Gabriel

Par Michel Germain

Né le 17 juin 1911 à Sòller (Iles Baléares, Espagne), exécuté sommairement le 30 mars 1944 à Thorens-Glières (Haute-Savoie) ; combattant républicain espagnol ; résistant des Glières.

Gabriel Reynes fit partie de ces Espagnols républicains qui combattirent contre les armées franquistes et notamment sur le rio Ebro. Après la victoire de Franco, il se réfugia en France. Le gouvernement français regroupa ces Espagnols réfugiés dans des groupements de travailleurs étrangers. Certains, en 1942, quittèrent ces groupements pour rejoindre la Résistance. Gabriel Reynes, alias Gaby, fit partie, sur le Plateau des Glières, de la section « Ebro ».
Après l’ordre de décrochage du 26 mars 1944, il fut capturé par les Allemands, et exécuté sur place, au lieu-dit Outan à Thorens. L’acte de décès, daté du 30 avril, précise les faits suivants : « âge approximatif 28 ans, taille un mètre soixante-cinq, cheveux châtains, front fuyant, sourcils châtain foncé, pommettes saillantes, nez légèrement busqué, menton rond, visage ovale, tête allongée. Vêtu d’une chemise bleue, chaussé de brodequins modèle 17 ferrés, chaussettes grises, foulard kaki, veste drap gris portant intérieurement un tampon « Martin (Henri) Chambéry », pantalon gris bleu, portait à son bras gauche une plaque d’identité militaire portant les renseignements suivants : Reynes Gabriel, classe 1936, recrutement de Valence, matricule 1351 ».
Le rectificatif décidé par le tribunal de Bonneville le 17 avril 1946 précise : « Le 30 avril 1944 à 8 heures 30 a été constaté le décès survenu le 6 avril 1944 au lieu-dit Outan à Glières de Reynes Gabriel… » La date semble erronée, car à cette date il n’y avait plus ni Allemands, ni miliciens sur le Plateau des Glières ; cependant il a pu être très grièvement blessé et mettre une semaine à mourir. (Mémorial de l’oppression 3808 W 1348 n.7).
Gabriel Reynes fut reconnu « Mort pour la France » le 9 février 1949. Il reposa dans un premier temps dans le cimetière de Petit-Bornand puis son corps fut transféré dans la nécropole nationale militaire de Morette, tombe n°72. Son nom figure sur le monument élevé à l’entrée de ladite nécropole.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231844, notice REYNES Gabriel par Michel Germain , version mise en ligne le 7 septembre 2020, dernière modification le 24 septembre 2020.

Par Michel Germain

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 508086 et Caen AC 21 P 132627.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément