RODA-LOPEZ Patricio

Par Michel Germain

Né le 9 septembre 1905 à Myla (Espagne), exécuté sommairement le 30 mars 1944 à La Balme-de-Thuy (Haute-Savoie) ; combattant républicain espagnol ; résistant des Glières.

Patricio Roda-Lopez faisait partie de ces Espagnols républicains qui se sont battus contre les armées franquistes entre 1936 et 1939 et qui connurent notamment les combats sur le Rio Ebro. Après la victoire de Franco, il s’expatria en France et on le retrouva dans le 517è G.T.E. formé en Haute-Savoie dès 1940. Fuyant cet organisme, il réussit à se faire embaucher à la scierie Favre d’Entremont.
Lorsque des anciens du 517è G.T.E. montèrent sur le Plateau des Glières le 2 février 1944 pour intégrer le bataillon de Tom Morel*, il monta à son tour et appartint à la section « Ebro ». Après l’ordre de décrochage du 26 mars 1944, il réussit à descendre du Plateau, et à se réfugier à la scierie. Mais il se fit prendre par les Allemands, alors qu’il achètait du pain à la boulangerie Maistre.
Il fut exécuté par les Allemands, au lieu-dit Sur-les-Îles, (La Balme-de-Thuy), le 30 mars à 16 heures. Il est inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, tombe n°102. Son nom figure sur le monument élevé à l’entrée de ladite nécropole, ainsi que sur le monument de la Balme de Thuy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231875, notice RODA-LOPEZ Patricio par Michel Germain , version mise en ligne le 8 septembre 2020, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par Michel Germain

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 516587.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément