CONRAD Marcel, Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 avril 1922 à Moyeuvre-Grande (Moselle), exécuté sommairement par la Milice le 24 mars 1944 à Rosay (Jura) ; résistant des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Marcel Conrad entra dans la Résistance au maquis du Jura. Le 24 mars 1944, il fut chargé avec trois autres maquisards de liquider un milicien dans le district de Beaufort. Ils furent dénoncés et après l’affrontement avec les miliciens venus en renfort, ils furent assassinés dans d’atroces conditions au hameau de L’Abergement, commune de Rosay, canton de Beaufort (Jura).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué aux Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 140470 et AC 21 P 48185 (non consultés).
Son nom figure sur la plaque commémorative des victimes de la Milice, à Rosay et sur le monument aux morts cantonal 1942-1945, à Beaufort (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231954, notice CONRAD Marcel, Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 septembre 2020, dernière modification le 22 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : André Robert Jura 1940-1944 Territoires de Résistance, éditions du Belvédère, Pontarlier, 2016.— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément