TISSOT Georges

Par Louis Botella

Secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis).

Ajusteur au dépôt, Georges Tissot était, depuis octobre 1930 au moins, le secrétaire général du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Noisy-le-Sec. En août 1933, il assumait toujours cette fonction. Lors du congrès confédéral de la CGT en 1933, il y représenta les syndicats de cheminots de Noisy-le-Sec, Is-sur-Tille (Côte-d’Or) et Lure (Haute-Saône).

Il était également au cours de cette période : membre du conseil d’administration de l’Union des syndicats du réseau de l’Est et membre de sa commission exécutive, délégué du personnel...En décembre 1935, il fut signalé comme étant membre de la commission exécutive de l’Union Est de la CGT réunifiée.

Lors des élections professionnelles de mai 1935 et de janvier 1940, il figura encore sur la liste des candidats présentés par la CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231963, notice TISSOT Georges par Louis Botella, version mise en ligne le 11 septembre 2020, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er octobre, 15 décembre 1930, 1er décembre 1931, 1er février, 15 mars, 1er août 1933. — Le Cheminot de l’Est, organe de l’Union des syndicats confédérés de l’Est, puis de l’Union des syndicats CGT de l’Est, août 1933, mai, août, décembre 1935, janvier 1940 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Compte rendu du congrès confédéral de la CGT en 1933.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément