ROZENHECK Henri, dit Germain ou LAMY Gaby

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 9 décembre 1923 à Veľká Sevljuš (Tchécoslovaquie, auj. Vynohradiv, Ukraine), exécuté sommairement le 4 juillet 1944 à Bellecombe-en-Bauges (Savoie) ; résistant dans l’Armée secrète (AS).

Henri Rozenheck naquit en Ruthénie subcarpathique (région tchécoslovaque entre les deux guerres) dans une famille d’origine juive qui émigra en France. Elle était domiciliée au 35 rue des jardins Saint-Paul dans le IVè arrondissement de Paris. Henri Rozenheck se réfugia en Haute-Savoie où il intégra le maquis AS du Semnoz.
Le 4 juillet 1944, les Allemands du premier régiment de chasseurs alpins (Gebirgsjägers) de réserve, appuyés par des GMR attaquèrent dans les Bauges. Paul Suize* et Jean Hugon*, travaillant dans le bois qui borde la route avant le col de Leschaux, furent arrêtés. Ils seront fusillés. L’ennemi cherchait les maquisards. Un officier allemand contraignit le garde forestier François Jourdan à mener la troupe dans le Semnoz, tandis que d’autres soldats regroupaient les habitants à l’hôtel du col. Dans la montagne les Allemands surprirent les maquisards A.S. du camp Paolini. Si certains réussirent à fuir, six furent faits prisonniers. Avant de quitter le vallon, les Allemands exécutèrent François Jourdan*, le fils de l’hôtelier Robert Lafrasse*, Cyrille Garin*, Henri Rozenheck, dit Germain, Roger Biclostowsky*, dit Jean, ainsi que Raymond Bel*, Francis Bouvier* et Auguste Pricaz* exécuté le 5 juillet.
Le 12 juillet le maire de Leschaux inscrivit sur le registre des décès « un inconnu trouvé dans le Semnoz, âgé de 20 ans environ dont la mort remonte à environ 8 jours ». Puis le 10 décembre 1953 un jugement déclaratif confirma l’identité de cet inconnu.
Henri Rozenheck, homologué FFI, figure sur le monument élevé à Glapigny par la Résistance en hommage aux fusillés du 4 juillet 1944. Son nom est suivi de celui de la commune de Sevrier. Mais il n’y pas de traces le concernant dans cette commune.
Samuel Rozenheck, peintre, né en 1890 à Veľká Sevljuš et domicilié 35 rue des jardins Saint-Paul, vraisemblablement le père d’Henri, fut interné à Beaune-la-Rolande en 1942, puis déporté sans retour à Auschwitz par le convoi n° 5 du 28 juin 1942.


Voir Bellecombe-en-Bauges (Savoie), 4 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231987, notice ROZENHECK Henri, dit Germain ou LAMY Gaby par Michel Germain, Dominique Tantin, version mise en ligne le 11 septembre 2020, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Le souvenir français, Glapigny, Bellecombe-en Bauges. — Mémoire des Hommes. — Bases de données en ligne du Mémorial de la Shoah et de Yad Vashem. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 520434 (nc) et Caen AC 21 P 145255.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément