SALA Louis

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 11 août 1922 à Blida (Algérie), exécuté sommairement le 30 mars 1944 à La Balme-de-Thuy (Haute-Savoie) ; résistant des Glières.

Louis Sala
Louis Sala
Crédit : MémorialGenWeb

Habitant en France au moment de la guerre, Louis Sala prit le maquis. On le retrouva, alias Loulou, sur le Plateau des Glières où il faisait partie de la section d’éclaireurs skieurs du lieutenant Dancet.
Après l’ordre du 26 mars 1944, il décrocha avec son groupe en direction du col du Perthuis, puis avec le groupe Joubert Bastian. Parvenu au droit du cimetière actuel de Morette, il fut envoyé en éclaireur avec Eugène Quétant*, Fernand Tardy* et Pierre Tortel. Il fut pris par les Allemands à la ferme de Léon Binvignat*, à Montremont, le 27 mars dans la soirée.
Louis Sala fut exécuté au lieu-dit Sur-les-Îles (La Balme-de-Thuy), le 30 mars 1944, à 16 heures.
Il est inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, tombe n°87. Il fut reconnu « Mort pour la France » le 2 juin 1945 et homologué FFI. Son nom est gravé sur le Mur du souvenir élevé à l’entrée de ladite nécropole ainsi que sur la stèle érigée au bord de la route avant le cimetière.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231990, notice SALA Louis par Michel Germain, Dominique Tantin, version mise en ligne le 11 septembre 2020, dernière modification le 21 septembre 2020.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Louis Sala
Louis Sala
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Mémoires des Hommes. — Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 151251 et Vincennes GR 16 P 531201 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément