IONI Donato

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 juillet 1908 à Piobbico (Italie), exécuté sommairement le 11 juillet 1944 à Gigny-sur-Suran (Jura) ; manœuvre ; résistant des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Donato Ioni était le fils de Luigi et de Rosa Formica. Il était célibataire et domicilié à Louvenne (Jura).
Le 11 juillet 1944, les colonnes allemandes s’abattirent sur les villages du haut-Jura dans le cadre de l’Opération "Treffenfeld". Donato Ioni fut abattu par l’ennemi dans les prés à proximité de la route départementale au lieu-dit "Le Croupet" à 9h30.
L’acte de décès fut établi au nom d’un inconnu avec le signalement suivant « âge approximatif 30 ans, taille : 1m65 environ, cheveux noirs, complètement défiguré. Vêtu d’une veste en courtil gris à petites rayures noires, d’un pantalon grisaille à rayures noires, d’un chandail en laine grise, et chaussé de brodequins » et dressé sur la déclaration de Edmond Cailloz 30 ans, garde champêtre à Gigny.
Il fut rectifié par jugement du Tribunal civil de Lons-le-Saunier rendu le 16 février 1949 et transcrit le 30 mars 1949 à Gigny.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 30 janvier 1976 et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), GR 16 P 301810 et AC 21 P 59058 (non consultés).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Louvenne et la stèle commémorative, à Gigny (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231993, notice IONI Donato par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 septembre 2020, dernière modification le 12 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément